Théâtre Alsacien Strasbourg
 
   
     
 
Les représentations sont données sur la scène de l'Opéra, place Broglie à Strasbourg. Le spectacle, joué en alsacien, est entièrement surtitré en français
 
 
 
 
Location à la caisse de l'Opéra National du Rhin :
du lundi au vendredi de 12h30 à 18h30
45 minutes avant le début de la représentation pour la billetterie du jour.
 
     
 
Renseignements au
 
 
06 33 260 300
 
   
     
RESERVATIONS
 
(N° indigo) 0 825 84 14 84
(0,15 €uros/min) de 10h30 à 12h30
ou 06 33 260 300
 
 
SPECIAL -12 ans
 
Toute l'année, les enfants de moins de 12 ans bénéficient du demi-tarif à la caisse du T.A.S !
Emmenez vos enfants au théâtre !
 
«De Edelmannburjer »
 
 

«De Edelmannburjer»

d’après „Le Bourgeois Gentilhomme“ de Molière

Traduction et mise en scène de Jean-Paul Zimmer

Chorégraphie : Richard Caquelin

 

Le Théâtre Alsacien Strasbourg poursuit sa saison théâtrale avec la comédie «De Edelmannburjer », traduction par Jean-Paul Zimmer du chef-d’œuvre de Molière « Le Bourgeois gentilhomme ». Il s'agit d'une comédie-ballet en 5 actes, jouée pour la première fois devant le roi Louis XIV, sur une musique de Jean-Baptiste Lully. Jean-Paul Zimmer a adapté le texte en alsacien, en gardant les costumes d'époque, ainsi que les chants et les ballets de la version originale. Richard Caquelin réalise les chorégraphies dansées dans le respect de la tradition ; les chants sont interprétés par un groupe de chanteurs.

En Riche bourgeois, M. Jourdain entend acquérir les manières des gens de qualité. Il décide de commander un nouvel habit plus conforme à sa nouvelle condition et se lance dans l'apprentissage des armes, de la danse, de la musique et de la philosophie, autant de choses qui lui paraissent indispensables à sa condition de gentilhomme. Il courtise Dorimène, une marquise veuve, amenée sous son toit par son amant, un comte autoritaire, qui entend bien profiter de la naïveté de M. Jourdain et de Dorimène. Sa femme et Nicole, sa servante, se moquent de lui, puis s'inquiètent de le voir aussi envieux, et tentent de le ramener à la réalité du prochain mariage de sa fille Lucile avec Cléonte. Mais ce dernier n'étant pas gentilhomme, M. Jourdain refuse cette union.

Cléonte décide alors d'entrer dans le jeu des rêves de noblesse de M. Jourdain, et avec l'aide de son valet Covielle, il se fait passer pour le fils du Grand Turc. Il obtient ainsi le consentement de M. Jourdain, qui se croit parvenu à la plus haute noblesse après avoir été promu « Mamamouchi » lors d'une cérémonie turque burlesque organisée par les complices de Covielle.

Sous la direction de Jean-Paul Zimmer, Yannick Hornecker joue le rôle titre, et tout un ensemble de comédiens et de chanteurs participent à ce spectacle grandiose dans l'esprit et la tradition du théâtre de Molière.

 
 
© Copyright Photos : Marie Faggiano
             
     
 
 
     
 
Google sur ce site
RECHERCHER SUR LE SITE
 
© Copyright TAS - Février 2015- tous droits réservés